BioTropic : nouvelle succursale au Costa Rica

Si on demande à nos collaborateurs ce qu’ils apprécient le plus dans leur travail chez BioTropic, la réponse est en général celle-ci : la globalité de BioTropic.

Notre nouvelle succursale au Costa Rica signifie une connexion globale supplémentaire. Entretemps, BioTropic a sept bureaux partout dans le monde – cinq en Europe, un en Amérique du Sud et un nouveau en Amérique centrale. Nous pouvons ainsi agir directement sur place avec les producteurs et traiter avec eux d’égal à égal.



Dans la comparaison mondiale, la culture biologique au Costa Rica n’en est encore qu’à ses débuts. Des groupes fruitiers internationaux comme Dole, Chiquita ou Del Monte dominent la culture conventionnelle des bananes et des ananas. En dehors du café, ces fruits sont parmi les produits agricoles d’exportation majeurs du pays. Mais il existe ici aussi des personnes qui font bouger les choses et qui donnent la préférence à une culture durable et respectueuse des ressources.

Lisbeth Mora est l’interlocutrice de la nouvelle succursale BioTropic au Costa Rica. Âgée de 36 ans, elle a grandi dans une famille de paysans au nord du Costa Rica. Elle est ensuite partie étudier dans la capitale de San José. Elle entretient un contact dynamique avec les producteurs biologiques locaux. Ceux-ci cultivent pour BioTropic du gingembre, du curcuma et des patates douces de qualité bio. Lisbeth est souvent dans les champs sur place et contrôle la qualité des fruits. « J’aime bien inspecter les produits directement. Je sais ainsi quand et comment la récolte des fruits est la meilleure, le moment de la meilleure qualité donc », dit-elle. Après l’inspection des champs, elle va à la station d’emballage où elle regarde comment se déroule le travail.

Le travail de bureau prend aussi beaucoup de temps : Lisbeth s’assure que tous les points de la chaîne de création de valeur sont organisés et gérés. Qu’il s’agisse de remplir les papiers d’exportation, d’appeler le fermier le plus proche ou de fixer des rendez-vous avec les collègues à Duisburg. Des termes du dictionnaire économique qui prennent vie ici.

Notre spécialiste bio prospecte régulièrement des petits producteurs bios intéressés ou ceux qui souhaitent le devenir. Certains d’entre eux n’ont pas d’expérience avec l’exportation et la certification afférente. Lisbeth leur vient en aide dans l’organisation et pour remplir les papiers nécessaires.

« Mon cœur bat pour l’agriculture biologique et pour les possibilités du développement rural », dit Lisbeth et ajoute : « Mon travail chez BioTropic me permet de combiner commerce international et actions sociales. De plus, j’apprécie de pouvoir acheter directement au producteur des produits de qualité et d’aider en même temps les familles qui cultivent les fruits. Je pense qu’il est de notre devoir de garantir un monde durable et sain pour les générations futures. J’y contribue chez BioTropic ».

Texte : Visnja Malesic
Illustrations: BioTropic GmbH | globe: ©pixabay
Version : mai 2017

Mots-clés: Costa Rica (FR), Gingembre (FR), Curcuma (FR), Lisbeth Mora (FR), Patates douces (FR)

Imprimer E-mail

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.