Nouvelle technique en phase de test : des mangues ready-to-eat chez BioTropic

Nous y voilà : nos quatre chambres de maturation des mangues ainsi que notre nouvelle trieuse de mangues sont au siège de BioTropic à Duisburg.

Sascha Suler, chef d’exploitation de BioTropic Duisburg explique : « Les deux solutions de haute technologie nous permettent de proposer des mangues bios dont le goût n’est pas le fruit du hasard. À l’heure actuelle, nous ajustons la technique, nous sommes donc en pleine phase de test qui va probablement durer jusqu’à fin janvier. A partir de là, nous allons officiellement livrer des mangues « ready-to-eat » de qualité bio ».

Maturation optimale
Les mangues sont les meilleures lorsqu’elles sont cueillies mûres. Mais les mangues sont récoltées avant d’avoir atteint leur pleine maturité. C’est important car sinon, les fruits seraient déjà trop mûrs pendant le transport maritime et ne tarderaient pas à se gâter. C’est ici que nos chambres de maturation prennent en charge les mesures de qualité. La maturation du fruit est réactivée de manière naturelle par l’humidité de l’air et la température. L’arôme et la teneur en sucre (valeur Brix) se développent au mieux.

Tri en fonction de la taille et de la maturité
Après la maturation à point, les mangues sont soumises à un contrôle de qualité assuré par la trieuse de mangues. Chaque fruit y est contrôlé un à un. « Nous aimerions en effet que chaque mangue livrée par BioTropic soit un vrai délice », souligne Suler.

Dans l’installation de tri, le fruit passe par les étapes suivantes :
• contrôle de pression pour définir la fermeté
• contrôle visuel avec caméras pour constater les défauts extérieurs
• contrôle sonore pour détecter les défauts intérieurs
• contrôle lumineux pour définir la teneur en sucre
Résultat : des mangues bio aussi belles que savoureuses pour la consommation directe.

Comme un bébé
La trieuse doit d’abord apprendre le contrôle de qualité optimal. Erdal Kizilyol, chef de la station d’emballage de Duisburg dit en souriant : « La machine est comme un bébé qui apprend tous les jours quelque chose de nouveau. » Dans ce but, Kizilyol et ses collaborateurs font passer des centaines de mangues par la machine. Les fruits s’affichent un à un sur l’écran. Si Kizilyol voit une anomalie que le logiciel ne connaît pas encore, il lui attribue un paramètre. Un travail minutieux et parfois pénible. Mais une fois cela fait, la machine est plus « maline » et applique ses nouvelles exigences aux mangues suivantes. En ce moment, nous proposons des mangues de la sorte originaire d’Espagne « Osteen » où la récolte se fait en septembre. Cela signifie que la trieuse est actuellement calibrée sur les mangues espagnoles.

Une mangue est bien plus qu’une mangue
L’obtention d’une mangue idéale est un processus permanent et va sans doute durer jusqu’au printemps prochain. Pourquoi ? Du fait de la diversité de nos pays de production et des périodes de récolte différentes, nos mangues sont certes disponibles toute l’année mais se distinguent aussi dans la sorte, la taille et le goût. La trieuse doit apprendre tout cela. Au printemps prochain, la trieuse aura contrôlé toutes les sortes de mangues importantes des pays les plus divers et sera parfaitement paramétrée. La qualité de la mangue est influencée aussi par des facteurs tels que la nature du sol, la quantité de nutriments en présence et le climat. Il arrive même que les fruits d’un seul et même arbre soient différents, ne serait-ce que dans le degré de maturité. Cela signifie que les fruits ne sont pas tous mûrs en même temps sur l’arbre. Nous sommes donc extrêmement fiers d’utiliser des innovations techniques dans notre chaîne de création de valeur qui réagit parfaitement aux défis naturels.

Quelques visiteurs professionnels sont déjà venus voir notre nouveau duo de production de mangues et ont pu goûter les mangues prêtes à consommer. Le résultat ? Ils ont été convaincus autant que nous de la qualité des mangues « ready-to-eat ».

Texte : Visnja Malesic
Illustrations : BioTropic GmbH
Version : novembre 2017


--> Ici notre film Biotropic „Des Mangues pour le Monde“

Mots-clés: Duisburg (FR), Mangues (FR), Chambres de maturation (FR), Sascha Suler (FR)

Imprimer E-mail

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.